Enter your keyword

C’est vous le coach ?

C’est vous le coach ?

C'est vous le coach en entreprise ?

« Et vous, vous travaillez dans quoi ?

– Je suis coach en entreprise.

– Et dans l’entreprise, vous êtes coach en quoi ?… »

Comme si on ne pouvait être que « coach en quelque chose ».

Et pourtant, comme je comprends ceux qui me posent la question. Le terme « coach » est aujourd’hui mis à toutes les sauces.

Il semble y avoir des coachs de tout et pour toutes les catégories de personnes :

– Coach de dirigeants,

– Coach scolaire,

– Coach managérial,

– Coach de couple,

– Coach en gestion du stress,

– Coach relationnel,

– Coach vocal,

– …etc (voir également mon article sur le Coaching Bisounours).

Dans cette jungle de coachs, comment s’y retrouver ?

Coach en entreprise = expert ?

Pour clarifier les champs d’intervention à destination de leurs clients,  l’International Coach Federation demande à ses membres de préciser s’ils sont coach de vie, coach sportif et/ou coach en entreprise.

En revanche, si une personne se présente comme coach spécialisé dans un métier (ex : le chant) ou un type de clients (ex : les couples en crise), c’est qu’elle se positionne plus comme expert que comme coach. La différence est fondamentale et explique beaucoup de malentendus.

Par définition, l’expert forme, informe et conseille son client sur la meilleure façon de faire. Il est le sachant qui, par son expérience et ses connaissances, indique à son client ce qu’il considère comme le meilleur chemin à suivre.

Comme je l’ai expliqué dans mon article intitulé Soyez ambitieux : osez le coaching d’équipe !, les experts sont utiles dans de nombreux cas.

Considérés comme rassurants dans notre culture scientifique, force est pourtant de constater qu’ils ne permettent pas toujours à leurs clients d’obtenir des résultats à la hauteur de leurs espoirs et/ou de leur investissement.

De mon côté, j’accompagne mes clients dans le développement de résultats qui correspondent à leurs aspirationsC’est précisément mon absence d’expertise dans leur métier qui fait que je suis en capacité de les coacher efficacement. 

En effet, plus je cherche à en savoir sur le problème de mon client, plus je deviens moi-même un élément du problème et plus je risque de m’engluer avec lui dans la situation.

Moins j’en sais, plus je suis compétent en tant que coach

De fait, parmi les meilleurs coachs que j’ai rencontrés figurent les enfants.

A condition d’avoir envie de les écouter, les enfants ont une extraordinaire aptitude à remettre en question nos croyances et nos fonctionnements habituels. Parfois, sans même prononcer un mot !

Par ailleurs, ils grandissent dans un monde bien plus connecté que celui de leurs parents ou de leurs grands-parents. Et cela leur procure une capacité à appréhender le monde dans son ensemble que n’a connu aucune autre génération précédente.

Là tout d’un coup, je réalise que certains coachs qui lisent ces lignes vont me prendre pour un fou : « Il dit qu’un gamin ferait aussi bien que nous !!! »

C’est vrai que je me sens plus proche de la simplicité d’un enfant qui sent que tout est lié à tout que du savoir aussi rassurant que cloisonnant des experts.

Par principe, je considère que mon client est le meilleur expert de sa situation et qu’il est tout à fait en mesure de trouver son propre chemin, avec ses propres ressources, pour atteindre son objectif.

Mon expertise à moi, si j’en ai une, c’est de créer un espace qui permet à mon client d’explorer de nouveaux modes de fonctionnement et d’expérimenter de nouveaux résultats.

Autrement dit, mon expertise, c’est d’être coach et rien d’autre !


Coach en entreprise certifié International Coach Federation, j’accompagne ceux qui veulent se (trans)former au service de leurs objectifs.

> En équipe

> Ou en solo.